Grand Angle - Conférence des Grandes Ecoles

Grand Angle

La lettre d'information de la Conférence des Grandes Écoles

N°47
janvier 2014

Imprimer la page
Lettres d'informations précédentes

Le plan vert : une démarche ambitieuse pour le développement d’un enseignement supérieur durable

A l’heure où la transition écologique vers un développement durable devient pour toute la société un enjeu à relever d’urgence tous ensemble, les établissements d’enseignement supérieur ont un rôle extrêmement important à jouer, tant sur le plan de la formation que celui de leur excellence propre : chacun le sait, la meilleure pédagogie se fait par l’exemple.

Pour cela, la conférence des présidents d’université (CPU) et la conférence des grandes écoles (CGE), avec le ministère de l’Écologie, avaient lancé le 17 juin 2010 le Plan Vert, dispositif élaboré ensemble en application de l’article 55 de la loi du 3 août 2009 (1) , et destiné à aider les établissements d’enseignement supérieur à élaborer leur propre démarche de développement durable, dans toutes ses composantes : protection et à la valorisation de l’environnement, développement économique, progrès social.

Un Plan Vert est avant tout un dispositif opérationnel, qui s’attache à la gestion écologique de l’établissement, il recouvre également sa politique sociale et ses enseignements et travaux de recherche. Il s’adapte à chaque établissement, en fonction du niveau de mise en œuvre de sa politique de développement durable, en proposant des outils ad hoc : « canevas de plan vert » pour un établissement qui démarre, « référentiel plan vert » si l’établissement est davantage engagé, lui proposant un outil de pilotage de sa politique qui, à terme, devrait mener à sa labellisation.

Cadre commun à tous les établissements d’enseignement supérieur, ce référentiel Plan Vert démontre les actions menées, les initiatives développées et souligne les pratiques performantes : il constitue également un instrument de dialogue avec les parties prenantes et contribue à l’amélioration des processus au sein de l’établissement.

Ses atouts et sa visibilité institutionnelle font du Plan Vert l’outil indispensable pour tous les établissements qui se lancent dans une démarche de développement durable : il est d’ailleurs certain que le recensement et la diffusion des bonnes pratiques en favorisera un rapide et large déploiement dans l’enseignement supérieur.
Si ce dispositif Plan Vert est d’ores et déjà mis en œuvre par un grand nombre d’établissements, son déploiement sur l’ensemble de la sphère de l’enseignement supérieur reste d’une brûlante actualité ; la dernière Conférence environnementale, qui s’est tenue en septembre 2013, a conclu – entre autres – à la nécessité d’accélérer la transition vers des campus durables et de mettre en place les labels correspondants. La feuille de route de mise en œuvre de cette Conférence a repris clairement cette exigence, et sera suivie de près par le Conseil national de la transition écologique, que préside le ministre, et dont font désormais partie la CGE et la CPU.

On le constate donc clairement : la labellisation des démarches de développement durable, préconisée par la loi Grenelle et rappelée dans les conclusions de la Conférence environnementale 2013, est très importante. Le Commissariat général au développement durable (CGDD) du ministère de l’Ecologie suit d’ailleurs avec attention les travaux lancés conjointement par la CPU et la CGE sur ce thème, et encourage les démarches volontaires des établissements : la transition écologique nécessite l’engagement de tous face aux défis considérables que nous devons relever.

 

Yann Gourio

Adjoint à la chef de la Délégation au développement durable

Commissariat général au développement durable

 

1« les établissements d’enseignement supérieur élaborent un « plan vert » pour les campus. Les universités et grandes écoles pourront solliciter une labellisation sur le fondement de critères de développement durable ». Loi n° 2009-967 du 3 août 2009 de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle de l'environnement, art. 55.

Yann Gourio

adjoint à la chef de la Délégation au développement durable, Commissariat général au développement durable.
La Délégation au développement durable organise les Conférences environnementales et assure le suivi des feuilles de route qui en sont issues.
Sorti de l’ENA en 2003 – après différents postes budgétaires en administration centrale, Yann Gourio a servi comme sous-préfet. Depuis plus de deux ans à la Délégation au développement durable, il a co-rédigé la stratégie ministérielle de décembre 2011, et anime les relations du CGDD avec les services déconcentrés du ministère.

CGE – Conférence des Grandes Écoles - 11 rue Carrier-Belleuse 75015 Paris
Tél. : 01 43 26 25 57 - Contact : info@cge.asso.fr - Site Internet : www.cge.asso.fr

Pour recevoir notre lettre d’information, inscrivez votre email ci-dessous :

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à la gestion de la lettre d’information « Grand angle ». Les destinataires des données sont les membres du service communication de la CGE. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à CGE – Rédaction Grand Angle, 11, rue Carrier-Belleuse 75015 Paris.
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.