Grand Angle - Conférence des Grandes Ecoles

Grand Angle

La lettre d'information de la Conférence des Grandes Écoles

N°46
décembre 2013

Imprimer la page
Lettres d'informations précédentes

Le numérique et l’enseignement: L’Homme augmenté et la pédagogie

A une époque où l’on parle de plus en plus « d’Homme augmenté », peut-on imaginer une pédagogie dans nos établissements d’enseignement supérieur qui ne s’appuie pas sur des outils numériques ?

Les outils numériques sont là et nous les avons adoptés ! Ils font partie de notre « moi ». Ils se comportent vis à vis de l’Homme comme une prothèse ou une orthèse. Ils soutiennent, accompagnent, voire remplacent une ou plusieurs de nos fonctions, Comment imaginer que la pédagogie puisse échapper à cette évolution? Ce n’est pas possible.

Quelle place donner aux outils numériques sans nuire à la qualité de l’enseignement? Il faut leur donner une place tout en restant centrés sur le plus important, les apprenants, et ne pas perdre de vue que ce sont des « Êtres ». Ils sont « la matière » à travailler, ceux qui doivent apprendre, et qui, tout au long de leur vie, devront modifier leurs représentations mentales pour rester en cohérence avec leur environnement et la société.

Le savoir est partout. « L’Homme augmenté » est connecté en permanence et accède de la manière la plus simple possible à un nombre infini et sans cesse renouvelé d’informations. Dans son école, en stage ou en alternance, dans sa vie sur les réseaux sociaux ou encore dans sa vie personnelle et professionnelle, « L’Homme augmenté » doit savoir tirer profit de toutes ces situations pour bien apprendre et s’épanouir.
C’est ici que pédagogie et numérique se croisent et doivent se combiner pour apporter à l’apprenant la capacité à bien apprendre. La pédagogie doit articuler avec équilibre, le transfert des savoirs, l’intégration des savoirs informels, c’est à dire les savoirs glanés à l’extérieur de l’établissement de formation, et le recours aux outils numériques.
La pédagogie multimodale et ubiquitaire : des réponses sur le comment articuler l’acte d’apprendre et le numérique.

Apprendre dans une organisation pédagogique multimodale, c’est être immergé dans des situations d’apprentissage impliquantes et variées, sur site et hors site, des situations collaboratives et individuelles. C’est construire et co-construire des savoirs nouveaux par des recherches, des restitutions et des simulations. C’est être placé en situation de faire, de choisir, de prendre des décisions partagées en équipe. C’est apprendre à créer, apprendre à apprendre. C’est aussi apprendre à identifier ses compétences lorsque l’on est en stage ou en alternance en entreprise par exemple. C’est être capable d’apprendre avec ses pairs sans la présence permanente de l’enseignant et du formateur.

Cette pédagogie multimodale et ubiquitaire ne peut être mise en œuvre qu’avec la régulation des enseignants/formateurs et l’appui des outils numériques en tant qu’outils supports. Plus spécifiquement, ce sont les technologies en lien avec la mobilité qui sont au cœur de la pédagogie multimodale. L’école doit former en fonction du profil de l’apprenant, de son vécu personnel et professionnel et doit tenir compte de ses acquis, de son contexte de vie et de sa géolocalisation à un moment donné.

Le dispositif pédagogique doit être repensé. Il doit intégrer les usages actuels des apprenants et des entreprises pour répondre aux défis de l’insertion professionnelle. Un apprenant aujourd’hui, qu’il soit en alternance, en stage longue durée, en France ou à l’autre bout du monde, a besoin d’accompagnement, d’individualisation, de flexibilité, de continuité de l’apprentissage. Il a besoin d’interactivité, de partager et de collaborer pour développer ses savoirs et ses compétences. La pédagogie multimodale et ubiquitaire, avec le support du numérique, permet de gérer cette complexité en s’appuyant sur des pratiques nouvelles et sur une infrastructure technique.
L’accès à de nouveaux supports d’information, à de nouveaux canaux de communication, la volonté d’être en situation de « communication permanente » au sein de sa communauté apprenante ou encore la recherche de contenus pertinents pour un apprentissage, sont autant de comportements récents modifiant la manière dont doit être imaginé et dessiné un dispositif pédagogique.
Dans ce modèle, l’enseignant/formateur n’est plus un « simple » vecteur de transmission du savoir. C’est un expert facilitateur et régulateur de postures d’apprentissage variées devant se réaliser en sa présence ou sans sa présence. Il anime, coordonne et distribue les actions à accomplir. Il recueille des données produites par les apprenants, il reformule et s’assure que les apprentissages visés soient effectifs.

ormer nécessite aujourd’hui de proposer un service capable de répondre à de multiples situations qui doit être :
Permanent. Le lien avec l’apprenant doit être maintenu quel que soit son statut, en études dans une université à l’étranger, en alternance dans une entreprise éloignée du centre de formation, ou adulte en activité professionnelle (formation tout au long de la vie)... ;
Une pédagogie centrée sur l’apprenant, impliquante, individualisée, collaborative et ubiquitaire;
Innovant dans les médiations formateurs/apprenants en inscrivant l’établissement de formation dans un processus de changement pédagogique : une école 2.0.

En réseau avec d’autres institutions, régionales, nationales et internationales car l’attractivité d’un réseau bien distribué permet de développer l’implication dans un apprentissage et la qualité du dispositif de formation;
En réseau avec l’entreprise qui contribue à l’apprentissage par les savoirs informels. L’apprentissage devient partagé entre l’entreprise et le système d’enseignement et de formation;
De grande qualité. Tout dispositif de formation doit s’inscrire dans un processus pédagogique validé par l’établissement où l’application et le respect du processus seront sans faille avec un corps professoral acteur majeur du processus;
Professionnalisant. L’alternance et les stages de longue durée doivent être un constituant incontournable du dispositif de formation visant à favoriser grandement l’insertion professionnelle.

La SmartEcole® de l’EM Normandie
L’approche pédagogique multimodale et ubiquitaire a été récemment mise en œuvre à l’EM Normandie auprès de près de 500 étudiants du programme Grande Ecole. Après le développement de différents dispositifs de formation s’appuyant sur le numérique, l’école a travaillé sur l’évolution de ses pratiques pédagogiques et mis en place une articulation modalités d’apprentissages/outils numériques qui, dans un délai de 3 à 4 ans, concernera l’ensemble de l’établissement. Les objectifs visés sont nombreux : une transformation des pratiques pédagogiques répondant aux usages et aux attitudes des apprenants; plus d’implication dans les apprentissages; plus de travail collaboratif; une intégration des apprentissages informels; une amélioration de la qualité et la réussite par des processus d’accompagnement et d’individualisation; une meilleure insertion professionnelle en s’appuyant sur les expériences en entreprise durant la formation.
La mise en œuvre du projet a nécessité de repenser le rôle des acteurs du dispositif de formation, apprenants, enseignants/formateurs et personnels administratifs. Il a fallu structurer l’école autour d’outils numériques facilitateurs comme un réseau social dédié, un Environnement Numérique de Travail (ENT), un ePortfolio - portefeuille de compétences - et un espace de gestion des parcours de formation et de distributions des ressources pédagogiques formelles et informelles. MOOCs et Serious Games intégreront le dispositif en 2014.

 

Olivier LAMIRAULT

La SmartEcole® : http://www.youtube.com/watch?v=_7hhjhlZFbo

Olivier LAMIRAULT

Olivier LAMIRAULT est le pilote du projet La SmartEcole® de l’EM Normandie. Il dirige depuis 10 ans à Caen Ingenium eLearning, organisation spécialisée dans l’ingénierie, la production et la distribution de dispositifs de formation médiatisée.

C’est un spécialiste de l’ingénierie pédagogique et particulièrement de la formation multimodale. Il est titulaire d’un 3ème cycle de Paris II enseignement à distance.

CGE – Conférence des Grandes Écoles - 11 rue Carrier-Belleuse 75015 Paris
Tél. : 01 43 26 25 57 - Contact : info@cge.asso.fr - Site Internet : www.cge.asso.fr

Pour recevoir notre lettre d’information, inscrivez votre email ci-dessous :

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à la gestion de la lettre d’information « Grand angle ». Les destinataires des données sont les membres du service communication de la CGE. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à CGE – Rédaction Grand Angle, 11, rue Carrier-Belleuse 75015 Paris.
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.