Grand Angle - Conférence des Grandes Ecoles

Grand Angle

La lettre d'information de la Conférence des Grandes Écoles

n°27
Mars 2012

Imprimer la page
Lettres d'informations précédentes

Des femmes et des hommes unis-es pour l’égalité professionnelle - Par O.Trostiansky (Labo. de l'égalité)

La démarche du Laboratoire de l’Égalité s’inscrit dans une nouvelle philosophie de la militance pour l’égalité entre femmes et hommes : le militantisme féministe des origines s’exprimait souvent par des actions très visibles, en réponse à un ordre réactionnaire masculin destinées à marquer les esprits. Les jeunes féministes s’en inspirent d’ailleurs toujours et toutes les ou leurs associations continuent également à descendre dans la rue quand c’est nécessaire, aux côtés de leurs aînées.

Parallèlement, les femmes ont appris à se structurer, à travailler en réseau, à mailler la société à tous ses niveaux : chercheurs, associations, politiques, responsables d’entreprise et syndicats ont des combats communs à défendre dans le cadre de l’égalité hommes–femmes. Ce travail en synergie permet de donner encore plus d’efficacité au lobbying, au dialogue avec les pouvoirs publics et d’obtenir une couverture médiatique plus importante. On commence à en voir quelques résultats dans le milieu professionnel.

Par ailleurs, depuis quelques années, les hommes sont de plus en plus nombreux à considérer que l’égalité entre les femmes et les hommes est un sujet de société et l’affaire de toutes et tous et qu’ils doivent contribuer à construire un projet de société égalitaire. Ce travail de réseau et ce désir de mixité ont fondé le Laboratoire de l’Égalité.

Dans les comparaisons internationales, la France occupe une place peu enviable : 46e sur 134 dans le dernier « Gender Gap Index » du World economic forum sur l’égalité hommes / femmes !

Le Laboratoire de l’Égalité s’est appuyé l’état des inégalités en France, avec ces indicateurs connus (« Chiffres clés 2010 de l’égalité entre les hommes et les femmes », Ministère des solidarités et de la cohésion sociale) et qui font largement consensus :

Ces exemples révèlent la marge de progression française. Grâce au travail des nombreuses chercheuses relayées par des associations féministes, ces réalités sont désormais connues. Elles ont fait l’objet de plusieurs lois, mais jamais d’une mobilisation de grande ampleur associant hommes et femmes dans la proposition d’une société plus mature, plus intelligente et plus dynamique car mixte à tous les niveaux de responsabilité. Le Laboratoire de l’Égalité a pour objet de porter ce projet et de le diffuser.

Les objectifs de soutien de l’activité professionnelle des femmes, d’égalité entre femmes et hommes dans le monde professionnel, de conciliation entre vie professionnelle et vie familiale pour les femmes et pour les hommes sont donc des objectifs relativement consensuels dans la population française et parmi ses représentants syndicaux et/ou politiques. De nombreuses entreprises commencent à s’en saisir. Le Laboratoire de l’Égalité propose qu’ils deviennent prioritaires et irriguent la réflexion économique et sociale.

Les membres du Laboratoire de l’Égalité sont des hommes et des femmes d’horizons très divers, de sensibilités politiques plurielles, qui ont souhaité unir leurs voix pour avancer sur la question de l’égalité professionnelle. Les quelque 700 membres du Laboratoire de l’Égalité sont élu-es, chercheuses ou chercheurs, responsables syndicaux, d’entreprise, d’associations, journalistes, actrices ou acteurs de la blogosphère.

Chacun, à son niveau, s’engage à faire avancer l’égalité dans son organisation, son travail, à nourrir la réflexion du Laboratoire de l’Égalité et à se faire le porte-voix de ses prises de position. Le Laboratoire de l’Égalité est donc avant tout un lobby, qui en deux ans d’existence a réussi à se faire entendre : visibilité médiatique, rencontres avec les partis politiques et les partenaires sociaux ; organisation d’événements ; participation à des conférences et à des réunions publiques ; utilisation des nouveaux médias ; lancement de campagnes grand public, création d’un club d’entreprises. Inscrire dans l’agenda politique et social l’égalité est un objectif que nous poursuivons sans relâche car nous sommes persuadés qu’il contribuera à la création d’intelligence collective, de bien-être et de richesse pour l’ensemble de la population.

Pointer les insuffisances et les progressions, suggérer des améliorations, les missions de lobbying du Laboratoire de l'Égalité peuvent potentiellement concerner tous les sujets : sur la réforme des retraites, sur la réforme des collectivités territoriales ; lors du débat sur les rythmes scolaires ; sur les congés parentaux ; sur le monopole des hommes dans le monde culturel et artistique ; sur les élections cantonales, sur la flexibilité des organisations, sur les stéréotypes.

Faire de l’égalité entre les sexes un enjeu de l’élection présidentielle de 2012

Profitant de l’échéance électorale majeure qu’est l’élection présidentielle, le Laboratoire de l’Égalité a décidé de porter un Pacte pour l’égalité, qu’il a présenté à la signature de l’ensemble des candidats, et par lequel ils s’engagent sur des propositions réunies en quatre thématiques :

1) Sur la parité et l’accès des femmes aux responsabilités, le Laboratoire de l’Égalité demande de :

- réserver le financement aux partis qui présentent 50 % de candidates aux élections, à des places éligibles ;
- légiférer sur la parité dans toutes les instances de décision publiques et privées.

2) Sur l’égalité salariale et la lutte contre la précarité dans le travail, le Laboratoire de l’Égalité demande de :

- faire appliquer les lois sur l’égalité professionnelle assorties de sanctions financières ;
- pénaliser le recours au temps partiel subi.

3) Sur la valorisation de l’implication des pères et la conciliation des temps de vie, le Laboratoire de l’Égalité demande de :

- allonger le congé paternité ;
- créer 500 000 places d’accueil de jeunes enfants.

4) Sur le partage d’une culture de l’égalité, le Laboratoire de l’Égalité demande de :

- lutter contre les stéréotypes sexistes dès le plus jeune âge et former le personnel éducatif ;
- lancer une campagne d’intérêt général sur la lutte contre les stéréotypes de genre.

La reconnaissance des nouveaux modes de vie familiaux, les places des parents près des enfants, la valorisation symbolique et financière de l’engagement massif des femmes dans la vie professionnelle suscitent une attente forte de la part des femmes comme des hommes. Nous entendons donner aux politiques les clés pour ouvrir ces portes et débloquer une société dont le système social, fiscal, culturel et politique fonctionne trop souvent sur des stéréotypes issus d’un autre siècle.

Fondatrice et Secrétaire Générale du Laboratoire de l’égalité

Olga Trostiansky
Fondatrice et Secrétaire Générale
du Laboratoire de l’Égalité

Présidente de la Coordination française
pour le lobby européen des femmes, CLEF


Olga Trostiansky est présidente de la Coordination française
pour le lobby européen des femmes (CLEF)
depuis 2008.
En 2004, elle a été également présidente de l’Assemblée des femmes
Paris Ile-de-France, association dont elle est adhérente depuis 1995.
De 1983 à 2002, elle a été consultante et chef de projet
dans différentes sociétés françaises.
Elle est élue à Paris depuis 1995.

   

JANVIER 2012 : CAMPAGNE DE SENSIBILISATION POUR L’ÉGALITÉ FEMMES-HOMMES

Parit+®_4x3_Generique
Parit+®_4x3_Generique 2
Parit+®_4x3_Remuneration
Parit+®_4x3_Famille
Parit+®_4x3_Domestique
Télécharger

DP-Camp. Affichage - Partie 1
DP-Camp. Affichage - Partie 2
Télécharger

DP - Labo. de l'Égalité
Pacte égalité-20 propositions
Soutien Labo. de l'Égalité
CGE – Conférence des Grandes Écoles - 11 rue Carrier-Belleuse 75015 Paris
Tél. : 01 43 26 25 57 - Contact : info@cge.asso.fr - Site Internet : www.cge.asso.fr

Pour recevoir notre lettre d’information, inscrivez votre email ci-dessous :

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à la gestion de la lettre d’information « Grand angle ». Les destinataires des données sont les membres du service communication de la CGE. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à CGE – Rédaction Grand Angle, 11, rue Carrier-Belleuse 75015 Paris.
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.