Grand Angle - Conférence des Grandes Ecoles

Grand Angle

La lettre d'information de la Conférence des Grandes Écoles

N°86
juillet 2017

Imprimer la page
Lettres d'informations précédentes

Maîtrise de compétences transversales : les enjeux d’une employabilité durable

La très grande majorité de nos écoles affichent des chiffres d’insertion professionnelle de premier emploi exceptionnels avec un taux net d’emploi de 86,5% à 6 mois*. Et pour beaucoup d’étudiants le contrat de travail est acquis avant même l’obtention du diplôme. On doit bien sur tous se réjouir de ces excellents résultats pourtant, pour les enseignants aujourd’hui, les challenges sont de taille : ils doivent adapter la pédagogie aux nouvelles générations et à la transformation numérique. Et à cela s’ajoute un enjeu majeur : à quels métiers devons-nous former nos étudiants sachant que toutes les études convergent pour signifier une disparition massive de métiers et fonctions actuelles et l’apparition de nouveaux secteurs et métiers dont on ne connait pas encore précisément les contours. Les débouchés traditionnels de nos écoles seront impactés, toutes fonctions confondues. Comment dès lors en tant qu’enseignant former des étudiants à des métiers qu’on ne connait pas ?

L’adaptabilité, l’apprentissage permanent, la curiosité, la capacité à lire son environnement, à en comprendre les évolutions sont devenus les clefs d’une trajectoire professionnelle réussie voire d’une survie professionnelle. Ces compétences ont le vent en poupe depuis longtemps comme compléments indispensables aux fondamentaux en gestion. Sauf qu’aujourd’hui, il ne peut plus s’agir d’un élément de décoration dans un programme mais bien d’une démarche pédagogique approfondie permettant une réelle transformation des étudiants dans la maitrise de ces compétences. Comment définir ce à quoi on veut réellement former nos étudiants, comment s’assurer que les moyens pédagogiques mis en œuvre sont efficients, comment évaluer la progression dans la maitrise de ces compétences, comment travailler de concert avec tous les professeurs et acteurs pédagogiques afin de partager ce même objectif, sont autant de questions que nos écoles doivent aujourd’hui se poser si l’on veut répondre efficacement à cet enjeu de l’employabilité durable.

• Comment définir les compétences transversales gages d’une trajectoire réussie ?
Entre adaptabilité, capacité à apprendre et développer sa curiosité, son esprit critique, sa résilience, la communication efficace, le travail collaboratif, son intelligence émotionnelle, sa créativité …. Nous avons l’embarras du choix. Seulement s’il on veut atteindre son but, il est indispensable de prioriser et approfondir l’apprentissage de ces compétences. Et bien sûr commencer par les définir, en d’autre terme construire une vraie démarche pédagogique autour de l’acquisition de ces compétences comme la grande majorité des professeurs le font pour les fondamentaux de gestion.

• Quelle pédagogie développer pour une réelle transformation des étudiants ?
Place de l’expérientiel ? du digital ? Sur ce point, beaucoup de progrès sont encore à faire. On entend encore trop souvent que le management ne s’apprend pas, ça se pratique, qu’être créatif ne s’apprend pas, on l’est ou on ne l’est pas. Et quand on est convaincu que progresser dans la maitrise de ces compétences transversales est possible dans le cadre d’une démarche pédagogique construite, il faut trouver des ressources pour de réelles expérimentations et retour d’expérience.

• L’enjeu de la réflexivité
Outre une vraie réflexion sur les modalités d’apprentissage efficace de ces compétences, développer chez nos étudiants une capacité de réflexivité est un objectif clef. Les habituer à s’enrichir d’une démarche essai - erreur -rebond, à se remettre en cause tout en consolidant leur confiance en soi est un des fondamentaux sur lequel il nous faut travailler pour développer un mode de management plus responsable et créatif.

• L’enjeu autour de l’évaluation des compétences
Certainement un point particulièrement compliqué. Dès lors que ces compétences transversales deviennent essentielles à la formation des étudiants, leur engagement – a tort ou à raison –implique une évaluation ad hoc à la fois pour crédibiliser l’objectif mais aussi pour progresser dans la qualité des dispositifs mis en œuvre. Du temps, de l’individualisation et de l’innovation sont nécessaires pour efficacement avoir un retour d’expérience. L’évaluation par les pairs est sur ce sujet une piste très intéressante d’autant plus qu’elle permet de pratiquer – recevoir et donner – du feedback constructif.

• L’enjeu de l’intégration de tous les acteurs
Les professeurs et services supports doivent converger ensembles vers cette approche indispensable de l’enseignement par les compétences. Une telle approche ne sera lisible pour les étudiants que si elle est partagée, et co-construite par tous les acteurs pédagogiques.

Le chantier qui nous attends est vaste mais fort intéressant pour repenser en profondeur la pédagogie et ainsi développer une véritable valeur ajoutée autour des compétences transversales qui seront des gages d’une employabilité solide et durable pour nos étudiants dans les années à venir.

*Enquête Insertion 2017 de la CGE.

 


Isabelle Chevalier,
Directrice du Talent & Career Development Unit
NEOMA Business School

A propos d'Isabelle Chevalier

Isabelle Chevalier est directrice du Talent & Career Development Unit de NEOMA Business School, en charge des parcours de développement personnel au sein de chaque programme de l’Ecole et de son centre carrière. Professeur en gestion des ressources humaines, Isabelle Chevalier était précédemment responsable du département hommes et organisation puis directrice du Programme Grande Ecole de Reims Management School.

A propos de NEOMA Business School

Riche de plus de 145 ans d’histoire, NEOMA Business School bénéficie des forces qui ont fait l’excellence de ses Ecoles fondatrices : une forte proximité avec le monde professionnel, des ambitions tournées vers l’international tout en restant ancrées dans les territoires, un réseau de diplômés impliqué et solidaire, et la reconnaissance académique avec la triple accréditation EQUIS, AACSB et AMBA.
Notre mission principale reste la formation de nos étudiants et la production de connaissances de pointe dans l’ensemble des disciplines des sciences de gestion.
Néanmoins, nous prenons le parti de nous adapter à un environnement mondialisé et en évolution constante, en mettant l’accent sur le leadership et l’agilité, la flexibilité, l’esprit entrepreneurial ainsi que le développement professionnel et personnel.
Sur nos trois campus de Reims, Rouen et Paris, nous proposons un vaste choix de programmes, du Bachelor à l’Executive Education. Notre corps professoral, organisée en sept départements, est constitué de plus de 150 professeurs permanents. L’Ecole compte 55 000 diplômés répartis dans plus de 90 pays à travers le monde.

CGE – Conférence des Grandes Écoles - 11 rue Carrier-Belleuse 75015 Paris
Tél. : 01 43 26 25 57 - Contact : info@cge.asso.fr - Site Internet : www.cge.asso.fr

Pour recevoir notre lettre d’information, inscrivez votre email ci-dessous :

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à la gestion de la lettre d’information « Grand angle ». Les destinataires des données sont les membres du service communication de la CGE. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à CGE – Rédaction Grand Angle, 11, rue Carrier-Belleuse 75015 Paris.
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.