Grand Angle - Conférence des Grandes Ecoles

Grand Angle

La lettre d'information de la Conférence des Grandes Écoles

N°85
juin 2017

Imprimer la page
Lettres d'informations précédentes

La 1ère étude de cas marketing au monde utilisant la réalité virtuelle est française

ExE signifie Experiential Education : la pédagogie par l’expérience c’est l’approche que développe NEOMA Business School en utilisant, entre autre, la technologie de réalité virtuelle dans ses cours. D’ici juin, plus de 400 étudiants de nos différents programmes auront utilisé notre étude de cas marketing en réalité virtuelle immersive. Cet article dresse un premier bilan de la démocratisation de cette technologie dans l’enseignement en école de commerce.

ExE, c’est quoi ?
ExE est une bibliothèque de contextes organisationnels immersifs que nous développons pour proposer à nos étudiants des mises en situations pertinentes pour leurs apprentissages. Ainsi, après avoir conçu et écrit un scénario pédagogique adapté à l’objectif fixé par le professeur, nous photographions et filmons à 360°, en 4k, le lieu et les acteurs pour pouvoir intégrer ces contenus immersifs dans une application interactive et immersive embarquée sur les téléphones de nos apprenants (iOS, Android, Windows Phone et web app). Nous avons developpé cette ressource pédagogique dans une logique BYOD (Bring Your Own Device). En effet, l’étudiant vit l’expérience immersive en visitant le lieu à partir de son téléphone et d’un casque de réalité virtuelle passif .
Pour en savoir plus : https://www.youtube.com/watch?v=kkVjs3sv5wM

Cette expérience n’est pas une simple visite, c’est une vraie étude de cas.
Le contexte a été choisi pour permettre à l’étudiant d’exercer ses capacités d’observation, d’analyse, de compréhension d’un système complexe (le magasin) pour réaliser un diagnostic critique et être force de proposition pour ce lieu de vente. Tout se passe comme s’il était le nouveau directeur du magasin et qu’il faisait une revue du lieu pour se faire une opinion avant de prendre des décisions. Ce travail s’effectue en salle de classe, en présence du professeur afin de pouvoir accompagner les étudiants, individuellement et en groupe, dans l’élaboration de leur réflexion et procéder, dans les moments choisis, aux feedbacks et apports nécessaires.

Après une phase pilote où une centaine de personnes ont pu le tester, le premier contexte en marketing a été utilisé plus de 400 fois cette année. D’autres contextes sont dores et déjà en cours de développement dans d’autres disciplines. Cela nous place en situation de pouvoir fournir un premier retour d’expérience sur le déploiement d’une telle démarche pour les enseignements en management.

ExE : retours d’expérience
Pour l’heure, il ne nous est pas possible de conclure quant à un apprentissage qui serait meilleur avec la réalité virtuelle que sans. Toutefois, de nombreux éléments nous rendent très optimistes concernant l’intérêt de cette démarche.

Tout d’abord, les étudiants sont particulièrement engagés dans un cours ExE : nous bénéficions ici de l’attrait très nouveau pour cette technologie et d’une démarche pédagogique totalement nouvelle basée sur le matériel de l’apprenant. Cela change complètement les codes classiques du cours et supprime ainsi la routine d’apprentissage.

Par ailleurs, les étudiants agissent, ils choisissent le chemin de leur investigation, de la découverte des informations au sein de l’étude de cas, ce qui favorise l’apprentissage. L’approche est ludique ce qui représente chez nos publics un facteur d’attrait pour notre proposition pédagogique, davantage que lorsqu’elle est délivrée sous une forme traditionnelle : linéaire et fortement prescrite.

De plus, les études en neurosciences indiquent que donner à voir à notre cerveau une situation ou un contexte c’est presque « équivalent » à lui faire vivre ladite situation. Il y a une sorte d’engagement physiologique fort dans la démarche pédagogique qui rend l’étude de cas en réalité virtuelle immersive particulièrement efficace.

L’exercice démarrant sous casque, le vécu de la situation est au départ individuel (pour la phase d’observation, d’analyse, et de diagnostic) avant de devenir collective dans la construction d’un consensus et la génération d’idées pour améliorer le magasin. Cela évite le phénomène connu de « passager clandestin ».

Enfin, cela permet aux étudiants de passer de la connaissance à la compétence dans l’action grâce à des cycles courts faisant dialoguer théorie et pratique au gré de multiples expériences immersives retenues pour leur intérêt. Les moments de présentiel en interaction avec le professeur retrouvent ainsi tout leur intérêt et placent l’étudiant dans une pédagogie active, innovante, marquante, stimulante et amusante. Pour nous c’est justement cela l’avenir de la pédagogie dans l’enseignement supérieur.

 

Alain Goudey, professeur associé de marketing
Marie-Laure Massué, directrice du Teaching & Learning Centre
NEOMA Business School

A propos d’Alain Goudey

Alain Goudey est professeur associé de marketing à NEOMA Business School. Il est également associé fondateur de l’agence de communication sonore et de design musical AtooMedia (http://www.atoomedia.com) et de sa filiale, le sonorisateur d’espace de vente Mediavea (http://www.mediavea.com). Ses travaux de recherche se structurent autour de deux axes :
• le marketing sensoriel et notamment l’influence de la musique sur le comportement du consommateur : sur le point de vente, dans la publicité, au niveau de la marque, etc.
• l’adoption des technologies de rupture (IA, réalité virtuelle, robots compagnons, objets intelligents). Sur cet axe, il a co-fondé l’Institut de Recherche SPoC (Smart Product & Consumption) au sein de NEOMA BS.

A propos de Marie-Laure Massué

Marie-Laure Massué est Directrice du Teaching & Learning Centre de NEOMA Business School. Le Teaching & Learning Centre a pour mission d’animer et de développer, avec les professeurs, une pédagogie innovante centrée sur l’experientiel et de développer les ressources les plus avancées au service du développement des compétences des apprenants de NEOMA BS.

A propos de NEOMA Business School

Riche de plus de 145 ans d’histoire, NEOMA Business School bénéficie des forces qui ont fait l’excellence de ses Ecoles fondatrices : une forte proximité avec le monde professionnel, des ambitions tournées vers l’international tout en restant ancrées dans les territoires, un réseau de diplômés impliqué et solidaire, et la reconnaissance académique avec la triple accréditation EQUIS, AACSB et AMBA.
Notre mission principale reste la formation de nos étudiants et la production de connaissances de pointe dans l’ensemble des disciplines des sciences de gestion.
Néanmoins, nous prenons le parti de nous adapter à un environnement mondialisé et en évolution constante, en mettant l’accent sur le leadership et l’agilité, la flexibilité, l’esprit entrepreneurial ainsi que le développement professionnel et personnel.
Sur nos trois campus de Reims, Rouen et Paris, nous proposons un vaste choix de programmes, du Bachelor à l’Executive Education. Notre corps professoral, organisée en sept départements, est constitué de plus de 150 professeurs permanents. L’Ecole compte 55 000 diplômés répartis dans plus de 90 pays à travers le monde.

CGE – Conférence des Grandes Écoles - 11 rue Carrier-Belleuse 75015 Paris
Tél. : 01 43 26 25 57 - Contact : info@cge.asso.fr - Site Internet : www.cge.asso.fr

Pour recevoir notre lettre d’information, inscrivez votre email ci-dessous :

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à la gestion de la lettre d’information « Grand angle ». Les destinataires des données sont les membres du service communication de la CGE. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à CGE – Rédaction Grand Angle, 11, rue Carrier-Belleuse 75015 Paris.
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.