Grand Angle - Conférence des Grandes Ecoles

Grand Angle

La lettre d'information de la Conférence des Grandes Écoles

N°84
mai 2017

Imprimer la page
Lettres d'informations précédentes

Société - Un exemple d'entreprenariat au féminin

Vous êtes une des cofondatrices de la start-up MeetnMake, une plateforme de recrutement qui permet aux candidats de trouver l’entreprise qui correspond le mieux à leur personnalité et aux entreprises de trouver les diplômés qui correspondent à sa culture d’entreprise.
Comment est né ce projet ?
Hanane BEY : J’ai d’abord eu un parcours de formatrice en anglais à Epinal, puis de formatrice internationale à Paris dans le secteur du luxe (Cartier, Lancel, Montblanc …) avec une expérience de développement d’une start-up, avant de cofonder MeetnMake. J’ai toujours voulu créer mon entreprise, très tôt déjà. J’ai décidé d’étudier d’abord les langues à Nancy (anglais, italien et chinois) puis, en arrivant à Paris, le goût de la création est réapparu. J’ai tenté une première création, non fructueuse car je n’étais justement pas dans le bon environnement. Puis j’ai suivi une formation sur l’entrepreneuriat à HEC et à l’université d’été des Impact’Entrepreneures. Tous les ingrédients étaient réunis pour cofonder MeetnMake !
Avec Abdessamad El Mahrad, mon associé, nous avons tous les deux choisi l’entrepreneuriat comme moyen d’expression afin d’avoir du pouvoir sur les choses qui ne nous conviennent pas et de pouvoir les changer. Nous souhaitons permettre à un maximum de personnes de trouver leur voie ; de résoudre un problème à grande échelle et d’inspirer d’autres à en faire de même.
Abdessamad, lui souhaitait œuvrer pour un monde où la majorité des diplômés se sentiraient bien dans leur entreprise et seraient satisfaits d’avoir contribué à une structure qui leur importe. Une entreprise dans laquelle ils s’impliquent fortement car ils adhèrent aux valeurs et à la culture. Il a suivi un double cursus : des études d’ingénieur à l’EFREI combinées à des études en management à l’ESC Grenoble qui lui ont permis d’acquérir une base d’outils lui permettant de réfléchir à la construction même de ce monde.
Quelles ont été les difficultés d’entreprendre en tant que femme ?
Ce que l’on sait, c’est qu’entreprendre est difficile, ou du moins demande un travail acharné. Ce que l’on ne dit pas, c’est que ces efforts accompagnent une certaine vision de l’entrepreneur. J’ai réalisé une chose concernant le succès en entrepreneuriat, c’est que l’on pense que c’est « mathématique » « scientifique » ou encore « calculable », alors qu’il n’y a rien de plus humain comme expérience. Il s’agit de savoir écouter et communiquer avec des utilisateurs, ou encore prendre le temps de comprendre des clients. L’image que l’on a parfois des femmes est qu’elles sont très impliquées émotionnellement. C’est précisément ces éléments qui apportent, d’après moi, une plus-value unique dans la vision très cartésienne que l’on peut avoir de l’entrepreneuriat aujourd’hui. Cela demande évidemment du travail acharné, des connaissances pointues et des expériences solides (et tout ceci documenté, à peu près partout). Mais cela ne suffit pas !
J’ai été dévisagée quand j’expliquais que je prenais 1h de plus avec un prospect (pour l’avoir écouté raconter la vie de ses enfants), mais je sortais avec des informations uniques et une relation privilégiée que je n’aurais pu obtenir autrement. Ou encore, j’entendais qu’il fallait réprimer ses émotions pour être un bon chef d’entreprise, mais un sourire franc ou de l’émerveillement sur votre visage lors d’un pitch (même devant des investisseurs !) sont plus efficaces que 1000 mots. Et ce qui arrive à ce moment-là, c’est que nous créons une structure qui nous ressemble et qui est en cohérence avec nos valeurs, notre vision et notre culture internes.
Quelle est donc la particularité de votre start-up, quel est votre ADN ?
Quelles que soient les études suivies, l’entreprise-cible ou le poste envisagé, il faut garder à l’esprit qu’il est important de donner du sens à ce que l’on réalise. Si vous souhaitez entreprendre, posez-vous la question du « qui suis-je, pourquoi je réalise ce que je suis en train de réaliser et est-ce la meilleure manière de le faire ? ». Eclaircissez continuellement votre « pourquoi » car il constitue les bases de votre vision. Simon Sinek disait : « Nous sommes dans l’accomplissement lorsque nous poursuivons et atteignons un but que nous nous sommes fixé. Le succès lui arrive quand nous savons précisément pourquoi nous nous sommes fixés ce but. ». Votre "pourquoi" est donc le fil directeur pour vous aider à prendre les meilleures décisions et peut être votre meilleur ami s’il est bien défini et bien orienté.
Où en êtes-vous et quelles sont les prochaines étapes de votre start-up?
Nous créons tout un écosystème qui permet aux candidats de trouver l’environnement qui leur correspond réellement. Pour cela, il est important d’un côté de prendre le temps de les connaître, et de l’autre de certifier la culture actuelle des entreprises. La prochaine étape est la consolidation et la croissance de cet environnement bienveillant de part et d’autre. Aussi, le développement à l’international est une étape excitante que nous préparons dès à présent, mais que nous mettrons en place qu’après avoir exploité tout le potentiel de l’Hexagone. Enfin, nous sommes régulièrement invités à des événements afin de parler de ce qui nous passionne : l’entrepreneuriat. Il est important pour nous d’inciter les autres à se lancer, et de leur montrer qu’il est possible de le faire tout en restant authentique !
 

Description de la start-up
MeetnMake est une plateforme de recrutement qui permet à tout étudiant, et candidat en général, de trouver le type d’entreprises dans laquelle il pourra s’épanouir. Nous proposons donc de mettre en relation candidats et entreprises en toute authenticité.
Nous donnons un accès gratuit à notre service pour tous nos candidats inscrits, les entreprises elles peuvent avoir un état des lieux de leur culture gratuit aussi, mais payent pour les mises en relation avec notre base de données talents.
Vous pouvez découvrir notre démarche innovante en vous inscrivant sur meetnmake.com ou suivez-nous sur les réseaux sociaux.
 

Votre biographie :
Hanane BEY :

Originaire des Vosges, Hanane est souvent décrite comme une aventurière épicurienne à l’âme d’artiste. Elle a étudié les langues et cultures étrangères (anglais, arabe, italien, chinois) et a travaillé dans ce domaine pendant quelques années, avant de s’adonner à une autre passion : l’entrepreneuriat. C’est suite une expérience dans une entreprise qui ne correspondait pas à sa vision du travail qu’elle a enfin décidé de se lancer et de permettre ainsi aux individus de trouver l’environnement qui leur correspond, qui leur permet d’être eux-mêmes et de s’épanouir.
Abdessamad EL MAHRAD :
Passionné par les randonnées, les treks et les sensations fortes, il imagine un monde où une vaste majorité d’individus se sentent bien dans leur entreprise et retournent chez eux en générant de l’énergie et de l’inspiration.
Ses études d’ingénieur à l’EFREI combinées à ses études en management à l’ESC Grenoble lui ont permis d’acquérir une base d’outils et de connaissances . Aujourd'hui, ces outils lui ont permis de donner naissance à MeetnMake, une alliance entre travail, inspiration et humanité et qui font écho au sein de l'équipe.

CGE – Conférence des Grandes Écoles - 11 rue Carrier-Belleuse 75015 Paris
Tél. : 01 43 26 25 57 - Contact : info@cge.asso.fr - Site Internet : www.cge.asso.fr

Pour recevoir notre lettre d’information, inscrivez votre email ci-dessous :

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à la gestion de la lettre d’information « Grand angle ». Les destinataires des données sont les membres du service communication de la CGE. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à CGE – Rédaction Grand Angle, 11, rue Carrier-Belleuse 75015 Paris.
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.