Grand Angle - Conférence des Grandes Ecoles

Grand Angle

La lettre d'information de la Conférence des Grandes Écoles

N°81
février 2017

Imprimer la page
Lettres d'informations précédentes

L’éthique a-t-elle sa place dans la recherche ?

L’éthique : kézako ?
Quand on pense à l'éthique, on pense souvent à des règles distinguant le bien et le mal, comme (I) la règle d'or « ne faites pas aux autres ce que vous n’aimeriez pas qu’ils vous fassent », (II) un code de conduite professionnelle comme le serment d'Hippocrate […] « je m'abstiendrai de tout mal et de toute injustice » […]), (III) une croyance religieuse comme les dix commandements «Tu ne tueras point ...», ou (IV) des aphorismes sages comme les paroles de Confucius. C'est effectivement la façon la plus courante de définir l'éthique : un ensemble de normes de conduite qui distinguent un comportement acceptable d’un comportement inacceptable.

Nous apprenons plus ou moins consciemment des normes éthiques à la maison, à l'école ou dans d'autres contextes sociaux. Les normes éthiques sont si omniprésentes qu'on pourrait être tenté de les considérer comme du simple bon sens. Pourtant, si la moralité n'était rien d'autre que du bon sens, pourquoi y aurait-il tant de polémiques et de problèmes éthiques dans notre société ? Une explication plausible de ces désaccords est que toutes les personnes reconnaissent certaines normes éthiques communes mais les interprètent, les appliquent et les équilibrent de différentes façons à la lumière de leurs propres valeurs et expériences de vie.

Qu’en est-il dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche ?
Beaucoup de disciplines, d'institutions et de professions ont des normes de comportement adaptées à leurs buts et objectifs particuliers. Ces normes aident les membres à coordonner leurs actions ou activités et à établir une certaine forme de confiance avec le public. Par exemple, les normes éthiques régissent la conduite en médecine, en droit ou encore en ingénierie.

Le domaine de la recherche n’échappe pas à la règle et ce pour plusieurs raisons. Premièrement, les normes favorisent les objectifs de la recherche, tels que la connaissance, la vérité et l'évitement de l'erreur.

Etant donné que la recherche implique souvent beaucoup de coopération et de coordination entre différentes personnes dans différentes disciplines et institutions, les normes éthiques favorisent également les valeurs essentielles au travail collaboratif, comme la confiance, la responsabilité, le respect mutuel et l'équité. Les lignes directrices relatives à la paternité, les politiques en matière de droit d'auteur et de brevets, les politiques de partage de données et les règles de confidentialité dans l'examen par les pairs visent ainsi à protéger les intérêts de la propriété intellectuelle tout en encourageant la collaboration. Autre argument majeur : les normes éthiques dans le monde académique contribuent à assurer la qualité et l’intégrité des travaux de recherche et ceci constitue un levier essentiel pour obtenir des financements publics.

Mais ces normes vont bien au-delà de la sphère de la recherche ; elles encouragent également des valeurs morales et sociales capitales à la vie en entreprise ou même en société. Former les étudiants à cette éthique professionnelle fait donc partie intégrante de la mission des enseignants-chercheurs et des établissements d’enseignement supérieur. Il s’agit d’un excellent moyen de leur inculquer les notions d’honnêteté, d’objectivité, d’intégrité, de prise de recul, d’ouverture, de propriété intellectuelle, de confidentialité, de responsabilité, de respect, de compétence, de légalité ou encore de protection. Un vaste programme !

 

Sébastien Bourdin
Enseignant-chercheur
École de Management de Normandie

A propos de Sébastien Bourdin

Sébastien Bourdin est enseignant-chercheur à l'Ecole de Management de Normandie (Institut du Développement Territorial) et chercheur associé à l'UMR IDEES - CNRS 6266. Il est Docteur en géographie et spécialiste de développement économique et territorial et de l'évaluation des politiques publiques. Ses recherches portent sur l'efficacité de la politique de cohésion, l'intégration économique dans l'Union européenne d'une part, et l'économie circulaire d'autre part.

A propos de EM Normandie

Fondée en 1871 parmi les premières grandes écoles de commerce françaises, l’EM Normandie s’est imposée comme une institution de référence dans le monde des Business School. Elle est accréditée EQUIS, AACSB et EPAS (pour son Programme Grande Ecole en formation initiale). Avec 3 200 étudiants et professionnels dans ses programmes et près de 15 000 membres du Réseau EM Normandie à travers le monde, l’école est implantée sur quatre sites, à Caen, Le Havre, Paris et Oxford.
L’EM Normandie forme les managers de demain, futurs gouvernants responsables préparés à la conduite du changement dans un environnement multiculturel, et elle accompagne les salariés et dirigeants d’entreprises tout au long de leur carrière.
www.em-normandie.fr

CGE – Conférence des Grandes Écoles - 11 rue Carrier-Belleuse 75015 Paris
Tél. : 01 43 26 25 57 - Contact : info@cge.asso.fr - Site Internet : www.cge.asso.fr

Pour recevoir notre lettre d’information, inscrivez votre email ci-dessous :

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à la gestion de la lettre d’information « Grand angle ». Les destinataires des données sont les membres du service communication de la CGE. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à CGE – Rédaction Grand Angle, 11, rue Carrier-Belleuse 75015 Paris.
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.