Grand Angle - Conférence des Grandes Ecoles

Grand Angle

La lettre d'information de la Conférence des Grandes Écoles

N°81
février 2017

Imprimer la page
Lettres d'informations précédentes

Faire des Grandes écoles des centres moteurs d’éthique

L’éthique dans les Grandes écoles, dans les formations, mais aussi appliquée à la recherche, est une idée neuve. Non à dire qu’avant il n’y avait rien, porte ouverte au tout. Parfois au pire. Mais si problèmes il y avait, ils étaient contenus. Et, finalement, peu connus.

Dans les formations :
le point de bascule a été le scandale Enron. Entreprise alors la plus innovante aux États-Unis. Nous sommes en 2001. Parmi ses dirigeants, Jeffrey Skilling, titulaire d’un MBA d’Harvard. Stimulus, réponse ! Si un diplômé de la meilleure université du monde peut commettre de telles fraudes, de tels délits, il faut faire entrer l’éthique dans les formations à destination des étudiants, des participants en formation continue.

Appliquée à la recherche : le point de bascule a été, ajoutée au développement des nouvelles technologies, la puissance des réseaux sociaux. CV tronqués, résultats falsifiés, etc. Tout, aujourd’hui, se sait. Ou finira par se savoir. Le discrédit, au-delà de l’opprobre jeté sur le chercheur qui a failli, peut-être tel, qu’il peut mettre à mal son institution, voire son domaine de recherche.

* * *

Les Grandes écoles doivent s’emparer des questions liées à l’éthique. Parce que cela touche aussi tous les domaines du management. Tous les blocs de gestion-complexité que le management produit : décision, résolution de problèmes, délégation, motivation, mais aussi ajustement, rappel, recentrage, animation, anticipation, recrutement, formation, évaluation, etc.

Les Grandes écoles doivent travailler les questions liées à l’éthique. Ne pas craindre de réintroduire la philosophie, et donc de la sagesse. Commencer, comme je n’ai de cesse de le dire, de l’écrire, par le commencement. Avec l’apport des philosophes qui ont pensé la question même de l’éthique. Aristote, Spinoza, Weber, Ricœur, etc. Une philosophie qui ne doit pas être prise comme telle, mais discutée, argumentée. Surtout, explicitée. Capacité à prendre du recul, à réfléchir sur des cas vécus, mais aussi sur des scénarios de possibles, anticipation de situations où pourront être posées des questions liées à l’éthique.

Les Grandes écoles doivent incarner l’éthique. À commencer dans les relations qu’elles entretiennent entre-elles. Tous les coups ne sont pas permis. Dénigrer, propager de fausses rumeurs sur des écoles — plus simplement, autre cadre, ne pas être solidaire des écoles en difficulté — ce n’est pas seulement détruire la valeur de ces écoles, c’est aussi détruire de la valeur d’ensemble et donc détruire la valeur de sa propre école. C’est mettre à jour ce qui n’était qu’une posture. C’est, par le contre-exemple dévastateur, réduire à néant la capacité à transmettre des valeurs aux étudiants.

* * *

Les Grandes écoles doivent, sur le chemin de l’éthique, encore progresser. Résonnance à Érasme : «L’homme ne naît pas homme, il le devient».

Alors les Grandes écoles pourront-elles devenir des centres moteurs d’éthique. Autrement dit, et comme Gianfranco Dioguardi, dans son Dossier Diderot, les définit : de vrais lieux citoyens, capables de créer un milieu adapté aux comportements éthiques et à leur diffusion. Capables d’évoluer en même temps que l’éthique, dans l’éthique.


Loïck Roche
Directeur général de Grenoble École de Management
Président du Chapitre des écoles de management

A propos de Loïck Roche

Diplômé de l'ESSEC, Docteur en psychologie, Docteur en philosophie, HDR en sciences de gestion, AMP Harvard Business School. Dean et Directeur général de GEM, président du Chapitre des grandes écoles de management (élu en 2014, réélu en 2016). Spécialiste du leadership & du management. Conférencier, auteur ou coauteur de 30 ouvrages et essais. À l’origine, en France, avec John Sadowsky, du concept de Slow Management. Créateur de La Théorie du Lotissement (PUG - 2016)

 

A propos de Grenoble École de Management

Depuis plus de 30 ans, Grenoble Ecole de Management (GEM) occupe une place prépondérante dans le paysage des Business Schools internationales. Accréditée EQUIS, AACSB et AMBA, GEM figure dans le top 20 des meilleures business schools européennes selon le Financial Times.
Proposant 50 programmes de formation initiale et continue du niveau bac au doctorat, elle forme chaque année 8000 étudiants dont 3000 étudiants internationaux sur 12 sites de formation dans le monde.
Son expertise en Management de la Technologie et de l'Innovation et en Entrepreneuriat, et son développement international, font de GEM un véritable laboratoire d’innovations et d’expérimentations pédagogiques.
Située à Grenoble, ville d’innovation, sa mission est d’accompagner la performance des entreprises en leur fournissant des compétences, des connaissances et des talents adaptés aux enjeux économiques actuels et futurs.
Son ambition : devenir une « School for business for Society » et, par son impact, être capable d’inspirer le monde de l’éducation, le monde des entreprises et, au-delà, l’ensemble de ses parties prenantes au premier rang desquelles la société.
Grenoble Ecole de Management est un Etablissement d’Enseignement Supérieur Consulaire (EESC).
www.grenoble-em.com

CGE – Conférence des Grandes Écoles - 11 rue Carrier-Belleuse 75015 Paris
Tél. : 01 43 26 25 57 - Contact : info@cge.asso.fr - Site Internet : www.cge.asso.fr

Pour recevoir notre lettre d’information, inscrivez votre email ci-dessous :

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à la gestion de la lettre d’information « Grand angle ». Les destinataires des données sont les membres du service communication de la CGE. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à CGE – Rédaction Grand Angle, 11, rue Carrier-Belleuse 75015 Paris.
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.