Grand Angle - Conférence des Grandes Ecoles

Grand Angle

La lettre d'information de la Conférence des Grandes Écoles

N°67
novembre 2015

Imprimer la page
Lettres d'informations précédentes

Une école de management face au « défi climat »

La prise de conscience de la problématique de l’effet de serre sur la scène politique est relativement récente et la complexité des négociations internationales montrent bien les difficultés pratiques que pose la coordination des politiques de lutte contre la pollution.
Dans ce contexte de la COP 21 programmée en décembre 2015 à Paris, les établissements d’enseignement supérieur ont une double responsabilité, en premier lieu par leur mission éducative qui suppose de former de futurs acteurs du monde professionnel responsables pleinement conscients des enjeux de la problématique environnementale, puis, au travers de leur propres actions qui montrent au quotidien leur engagement dans la réduction des gaz à effet de serre (GES).

L’ESSCA-Ecole de Management, depuis toujours engagée dans une approche humaniste et sociale, a renforcé significativement, ces dernières années, ses actions en faveur de l’environnement, en accord avec les recommandations de la Stratégie Nationale Durable.
La réalisation de son Bilan Carbone, la structuration et la mise en œuvre de son plan d’action DD/RS (ou Plan Vert) construit et évalué d’après le « Référentiel DD/RS » proposé par la CGE et la CPU, ont permis d’impliquer l’ensemble de ses parties prenantes. Dès lors, l’ESSCA a intégré expressément à son plan de développement stratégique sa démarche durable et responsable.

Une action concrète qui contribue à réduire les GES et qui a également fonction d’exemple
Parmi les actions phares, la mise en place d’une Gestion Technique de ses Bâtiments (GTB), pilotée par un technicien formé à la gestion énergétique, qui a permis d’ajuster les besoins en chauffage et électricité aux horaires d’occupation des locaux, a entraîné une réduction des consommations énergétiques. L’utilisation croissante des plateformes d’apprentissage et le paramétrage des imprimantes en RV ont permis de limiter la consommation de papier.
Un autre aspect fortement énergivore, et pourtant difficile à maîtriser, est celui du transport. L’ESSCA a pris des mesures en ce point en proposant des garages à vélo, en encourageant le co-voiturage et l’utilisation des transports en commun (par la mise à disposition de tickets de bus notamment) ou encore en incitant les collaborateurs à effectuer, autant que possible, les réunions inter-campus en visio.

La sensibilisation qui concoure à ouvrir l’esprit sur un monde durable
Afin d’accroitre la sensibilité de ses étudiants au réchauffement climatique et à ses enjeux, l’ESSCA propose à ses étudiants différents moments de rencontres avec les acteurs économiques et institutionnels du Développement Durable.
En ce sens, à la rentrée, les étudiants de 1ère année ont profité d’une journée d’animation sur le tri sélectif et la démarche durable effectuée par les agents de la section Environnement et Sensibilisation à la gestion des déchets d’Angers Loire Métropole. Dans le même temps, l’ensemble de la communauté ESSCA a pu découvrir et échanger autour de deux expositions sur les énergies renouvelables (l’une de Yann Arthus Bertrand sur les choix énergétiques de demain et l’autre sur les gestes simples à effectuer au quotidien pour limiter les GES).

Le prolongement académique d’une volonté de prise de conscience efficiente par les étudiants de la problématique climat se traduit également, outre la connexion qui est faite dans le cadre de nombreux enseignements, par l’étude approfondie d’entreprises de recyclage. On peut mentionner, la visite, en octobre 2015, des ateliers de l’entreprise d’insertion et de recyclage « Anjou Envie 49 », qui a par la suite donné lieu à l’étude de son business model, par les étudiants des Majeures « Entrepreneuriat » et « Innovation Sociale et Management de l’Economie Sociale et Solidaire ».

On peut citer aussi, la programmation, le 23 novembre prochain, d’une table ronde réunissant des dirigeants d’entreprise et les étudiants autour de la thématique des enjeux du réchauffement climatique pour les entreprises et leurs effets sur les emplois de demain.

Un engagement renouvelé de l’école au niveau de sa gouvernance en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique
Enfin, en vue de renforcer son engagement, l’ESSCA, qui avait déjà rejoint le réseau Higher Education Sustainability Initiative (HESI) créé à l’occasion de RIO+20, a, tout dernièrement, par la voie de sa Directrice Générale, signé la lettre ouverte de l’enseignement supérieur pour la COP21.

Les établissements d’enseignement supérieur, et au premier rang desquels les grandes écoles, sont en charge de la formation des futurs cadres et dirigeants qui devront agir de manière pleinement responsables en ayant conscience des grands enjeux environnementaux. Ces établissements ont donc le devoir de transmettre à leurs étudiants, tout au long de leur parcours académique (enseignements, conférences, ateliers), en les associant à leurs connaissances théoriques, les principes durables qui leur permettront d’appréhender les enjeux complexes du réchauffement climatique et feront d’eux, des individus aptes, par la suite, à intégrer cette problématique à leur prise de décision, lorsqu’ils auront rejoint l’entreprise.


Pascale Beldent
Chargée de mission DD/RS
ESSCA – Ecole de Management

A propos de Pascale Beldent

Pascale Beldent, Collaboratrice de l’ESSCA-Ecole de Management, a occupé différents postes de gestion administrative au sein de l’ESSCA depuis 1989 avant d’être nommée Chargée de mission DD/RS en janvier 2014. Titulaire d’un M2 en Management – Elle a effectué un Mémoire sur la diversité des origines et des profils des étudiants.

A propos de l'ESSCA

Fondée à Angers en 1909, membre de la Conférence des Grandes Écoles, l’ESSCA est une école de management qui propose différents cursus pour des métiers en marketing, commerce, finance, ressources humaines, digital, entrepreneuriat et conseil. Elle recrute sur concours 720 bacheliers qui préparent en 5 ans le diplôme Grande École grade de Master. Une admission parallèle sur concours est également possible en 3e ou en 4e année. Titulaire des labels EPAS et AACSB, elle délivre un Master en management classé parmi les meilleurs mondiaux par le Financial Times. L’ESSCA déploie ses programmes sur plusieurs sites d’études en France et à l’international auprès de 3 000 étudiants en formation initiale et continue. La puissance de ses réseaux - 183 universités partenaires dans 48 pays, 12 700 diplômés, 2 500 entreprises partenaires - contribue à la réussite de ses étudiants et de ses diplômés, en France et à l’international.

CGE – Conférence des Grandes Écoles - 11 rue Carrier-Belleuse 75015 Paris
Tél. : 01 43 26 25 57 - Contact : info@cge.asso.fr - Site Internet : www.cge.asso.fr

Pour recevoir notre lettre d’information, inscrivez votre email ci-dessous :

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à la gestion de la lettre d’information « Grand angle ». Les destinataires des données sont les membres du service communication de la CGE. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à CGE – Rédaction Grand Angle, 11, rue Carrier-Belleuse 75015 Paris.
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.