Grand Angle - Conférence des Grandes Ecoles

Grand Angle

La lettre d'information de la Conférence des Grandes Écoles

N°67
novembre 2015

Imprimer la page
Lettres d'informations précédentes

La CGE en quête de ses archives web

Média mouvant par essence, le world wide web a fêté ses 25 ans en 2014 !

25 ans de publications qui ont évolué au fil du temps, passant de sites statiques au dynamisme explosif que nous connaissons aujourd'hui.

Evolutions successives des formats, changements répétés de technologies, passage(s) d'un hébergeur à l'autre, refontes partielles ou intégrales de sites font que... la mémoire se perd et, avec elle, quelques pans de la culture des institutions.

Toujours précurseur, le Canada, à travers sa Bibliothèque nationale, a lancé ses premiers projets d'archivage du web dès 1994. Deux années plus tard, en 1996, naissait l'Internet Archive, institution à but non lucratif se proposant d'archiver le web par aspiration des sites.

Depuis, de grands projets ont été initiés par les Etats, conscients de l'importance de garder trace du web à des fins patrimoniales et de définir un nouveau cade du droit d'auteur et des droits voisins appliqués à ce média mouvant.

C'est ainsi qu'ont été promulguées des lois relatives à la société de l'information, comme la loi DADVSI (2006) pour la France ; c'est également ainsi que le dépôt légal, initialement réservé aux monographies et aux publications en séries s'est vu étendu aux sites web.

Que l'archivage du web soit institutionnel (i.e. réalisé par exemple par la BNF, l'INA...) ou non (projet Internet Archive par exemple), la préoccupation majeure reste la même : conserver, à intervalles réguliers ou non, des photographies du web et par suite, de la société au sens large.

Quid des archives du site de la CGE ?

La WayBack Machine d'Internet Archive est une mine de souvenirs... Preuve en est, la multitude de marqueurs noirs présents sur la frise ci-dessous :

https://web.archive.org/web/19970415000000*/http://www.cge.asso.fr

 

Chaque barre noire (chacune destinée à un mois) est en effet la preuve qu'une archive du site concernée existe et, plus la barre est haute, plus le nombre d'archives réalisées sur une période donnée est importante. En effet, nous voyons qu'en 1997, début des archivages pour le site de la CGE, seuls 3 points d'archive existent, mais qu'en 2008, de nombreuses archives ont été réalisées, parfois plusieurs fois dans le même mois. Malheureusement, un point d'archive ne signifie pas pour autant que celle-ci a été réalisée parce que le site a été mis à jour. Ce sont juste des photographies à intervalles non réguliers qu'il convient de consulter en profondeur pour y déceler, ou non, d'éventuelles modifications.

Confrontée, tout comme de nombreuses autres institutions, à la perte de pans de sa mémoire, la CGE tente de la reconstruire progressivement en allant investiguer chaque point d'archive pour y retrouver, peut-être, des informations dignes de venir enrichir sa propre base de connaissances. Travail de fourmi s'il en est, le site www.cge.asso.fr ayant été archivé 456 fois par la WayBack Machine entre février 1997 (1ère archive) et le 19 septembre 2015 (dernière archive au jour de l'écriture de cet article), ces investigations (plus ou moins en profondeur dans le site) permettent de remettre la main sur des documents perdus et/ou oubliés comme par exemple, les actes du Congrès de 1997, publiés en html directement sur le site... ou encore les résultats de la 10e enquête sur l'insertion des diplômés dont nous avons la chance de voir qu'ils sont récupérables en format word...

https://web.archive.org/web/20030603190710/http://www.cge.asso.fr/cadre_actua.html

Le Pôle Gestion de l'Information-Process travaille depuis quelques semaines à la récupération de ces archives, à la localisation des documents à récupérer dans le but de les porter à la connaissance de tous via le site actuel de la CGE. Progressivement, la rubrique "Publications de la CGE" sera enrichie des documents récupérés (et pour la majeure partie d'entre eux, retravaillés pour être portés dans un format aisément consultable et lisible). Rendez-vous donc régulièrement dans cette rubrique pour y suivre la reconstruction de la mémoire de la CGE...

Isabelle Laurençot
Responsable du Pôle Gestion de l'Information-Process

CGE – Conférence des Grandes Écoles - 11 rue Carrier-Belleuse 75015 Paris
Tél. : 01 43 26 25 57 - Contact : info@cge.asso.fr - Site Internet : www.cge.asso.fr

Pour recevoir notre lettre d’information, inscrivez votre email ci-dessous :

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à la gestion de la lettre d’information « Grand angle ». Les destinataires des données sont les membres du service communication de la CGE. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à CGE – Rédaction Grand Angle, 11, rue Carrier-Belleuse 75015 Paris.
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.